Race Across France 2019

Des valeurs communes : l'amour du sport et une vision moderne. Nous sommes fiers d'être partenaire et de soutenir de la deuxième édition de la Race Across France. Retour en Images sur la course qui s'est déroulée du 28 juillet au 4 août de Mandelieu-La-Napoule jusqu'au Touquet.

L'épreuve

L’événement vous emmènera des plages de la côte d'azur à Mandelieu-La Napoule aux plages du Nord Pas de Calais dans Le Touquet Paris Plage. Le parcours à travers paysages et panoramas, aussi somptueux les uns que les autres, vous fera découvrir en profondeur nos régions et départements. Vous aurez la chance de suivre les traces des champions dans les cols mythiques et légendaires et de passer par le plus haut sommet cyclable d’Europe à 2764 m d’altitude, le col de l’Iseran.

Seul ou la possibilité d'être accompagné par une équipe d’assistance qui prendra en charge votre alimentation, votre sommeil et votre santé. Différents formats : en relais par équipes de 2, 4 ou 8 avec vos amis, coéquipiers ou collègues ou encore sur des plus petites sections. La Race Across France est une course d'ultra cyclisme unique au monde.

Jour 0 Le village partenaires

Un jour avant le départ, derniers préparatifs pour les concurrents qui se retrouvent sur le village à Mandelieu-La-Napoule. L'occasion pour eux de venir récupérer leur dossard, leurs dotations et d'effectuer un contrôle du vélo obligatoire avant une épreuve d'ultra-cyclisme.

 

Quelques jours après un épisode de canicule, un orage violent accompagné de rafales de vent violentes n'enlèveront pas le sourire des athlètes et la beauté de l'événement. En tant que partenaire nous étions présents sur le village, l'occasion pour nous de faire découvrir, échanger et goûter nos porridges. Ravitaillement effectué voilà les athlètes prêts à attaquer la Race Across France.




C'est parti pour 2 600 kilomètres et 37 000 m de D+

Dimanche 28 Juillet 2019 alors que le soleil dort encore, des températures fraîches et une pluie bien présente, le premier concurrent s'élance à 4h00 au matin. Les départs seront donnés individuellement toutes les 2 minutes en fonction des distances et des concurrents avec ou sans assistance.

Les concurrents s'élancent pour 37 000 m de D+ en 2 600 kilomètres entre Mandelieu-La-Napoule et Le Touquet, des chiffres de rêve avec une première partie dans les Alpes et ses cols mythiques (20 000 m de D+ sur les 1 100 premiers kilomètres). Une épreuve où la douleur se fait oublier par le mental et la beauté des paysages.

5 jours 2 heures et 32 minutes

C'est le temps qu'il aura fallu au luxembourgeois et expérimenté Ralph Diseviscourt pour rejoindre Le Touquet devançant la spécialiste Nicole Reist.

Du côté des finishers sans assistance un exploit de Laurent Boursette qui gagne pour la seconde année dans sa catégorie en 5 jours 19 heures et 3 minutes ! Un vélo chargé de 6 kilos de bagages pour une autonomie complète.

Une première journée éprouvante sous la pluie et du vent violent au passage du Mont Ventoux, qui aura marqué cette édition 2019 difficile suivie d'une épidémie de gastro touchant plusieurs concurrents. Les chiffres parlent d'eux-mêmes 55% de finishers (contre 70 % l'an passé). Bravo à tous pour cette épreuve hors norme !

Fasteur pour Race Across France

Pour notre collaboration et notre soutien nous avons élaboré une édition exclusive pour la Race Across France. Ces porridges étaient à disposition des athlètes aux ravitaillements, des porridges personnalisés portant le nom du coureur et son numéro de dossard se trouvaient également leurs sacs de bienvenu. Notre édition exclusive rappelle le fameux gâteau à la banane élaboré pour une consommation rapide, simple et efficace pour les performances de tous les athlètes. 


Présent sur le village le Samedi, Mathieu, fondateur de Fasteur, était présent sur la ligne de départ à 5h12 s'élançant pour les 338km reliant Mandelieu-La-Napoule au Mont Ventoux.

Retour en images







BRAVO MERCI À TOUS ET RENDEZ-VOUS EN 2020!

 

Site web de l'événement : www.raceacrossfrance.cc
Photos (1 - 6 - 7 - 11 à 17) : Benjamin Petit et Keyran Sorton

« Retour à Blog