Quentin Kurc Boucau

Quentin Kurc Boucau

 

Nom : Quentin Kurc Boucau alias José
Camp de base : Meudon
Sport : Triathlon

José a déjà 8 Ironman à son actif et participé 3 fois aux Championnats du monde Ironman à Kona à Hawaii.

 

Quentin Kurk Boucau

 

On te surnomme José dans le milieu du triathlon, peux-tu nous en dire plus sur ce surnom?

Il était une fois, un gros grand gras homme, il sortait de quelques années de pratique de boxe en lourds (>91kg), il avait une approche de l'entraînement très linéaire de type ON/OFF. Tel le Jacky en voiture tuning le José était né. Il avait la particularité d'être très très fort sur le 1/5 de la séance archi nul sur le reste.

Les années passent, même mon père m'appelle José, les enfants de mon coach ne connaissent même pas mon vrai prénom et pas mal de gens dans les parcs à vélos me demandent : mais ton prénom c'est Quentin ou José?

Puis il a un peu évolué, mon coach étant devenu un ami, c'est un affectif, José s'est donc transformé en Josiane, je préfère ça fait ressortir mon côté femme.

Pourquoi Fasteur?

J'ai pour habitude de me concocter des porridges au petit-déjeuner. Mais le temps et l'organisation ne me le permettent pas toujours. Avec Fasteur je peux emporter mes sachets sur les courses, en stage ou même pour mes petits-déjeuners quotidiens. Vous pouvez être sûrs que Fasteur m'accompagnera en Octobre pour l'Ironman World Championship.

Ta session d'entraînement favorite?

Les grosses séances de home trainer où j'arrive à partir en transcendance. Chacun sa façon de s'exprimer à l'effort. De mon côté, je hurle, je crache, je souffle, je fais du bordel et là de temps en temps, j'arrive à partir en transcendance. C'est un état second dans lequel je me sens tout puissant et où j'ai l'impression de ne plus avoir de limite. En général, quand je suis comme ça, le coach est content et je finis en PLS.

Un sub 4h sur Ironman t'en penses quoi?

Je serai le premier français à le faire, dans longtemps probablement mais c'est mon "target dream". Il faut sortir un bon 330 Watts sur un parcours plat donc j'ai encore du boulot. C'est mon rêve depuis pas mal d'année. J'ai le temps, je ne suis pas pressé, mais j'y crois. Ayant un job normal (39h hebdomadaire) j'ai une progression lente, mais chaque année je passe un petit palier qui me permet de continuer à rêver.

Si tu devais être un composant de ton vélo lequel serais-tu?

Le pédalier, c'est lui qui prend tout dans la tronche, il est à la fois tranchant avec les plateaux et sensuel avec les manivelles. Je suis très maniaque et le pédalier est la pièce qui doit être la plus propre avec les galets.

Un rituel avant un porridge Fasteur?

Toujours le même : une banane en tranche et du lait végétal avec mon porridge.

 

Quentin Kurc Boucau

MERCI JOSE!

Suivez-le : quentinkurcboucau.com
Photos : Robin Cristol

« Retour à Les athlètes et Fasteur